Interviews

Qui veut les poupées islamique de Selma : Interviews

mylittlemoon

Salam alaykoom rahmatoulah wa barakatu 

Baraka ALLAH ou fik à Selma  d’avoir répondu à mon questionnaire sous forme d’article.

MachaALLAH, elle propose ses produits (poupée islamique)  à destination de nos tous petits dans la ouma, voyons l’article.

1.     Est ce que tu peux te présenter un peu 

Je m’appelle Selma, j’ai 29 ans et je suis microentrepreneuse.

2.     Comment t’es venue l’idée de devenir entrepreneuse ?

Je suis une passionnée de couture depuis petite mais je n’ai jamais eu l’occasion de pouvoir m’y mettre vraiment. Avant je faisais des calligraphies en arabe sur toile, ça ne marchait pas. Puis un jour j’ai voulu faire des étoiles, ensuite, j’ai vu un tutoriel d’une fabrication de poupée waldorf et je me suis mise au défi de la faire avec des matériaux que je trouvais en Tunisie,et à la main. J’y ai pris goût c’est là que tout a commencé.

3.     Depuis combien de temps ? Environ depuis mars 2016

 

4.     Combien d’argent t’a t’il fallu pour monter ton projet ? Honnêtement pas grand-chose moins de 100 euros je pense, après j’ai re-investi ce que je gagne pour produire plus.

 

5.     Arrives-tu à te dégager un complément de revenu ? oui et non tout dépend des mois , le problème dans la oumma c’est que le fait main n’est pas vendu à sa juste valeur et nous mettons nos prix plus bas que les non muslims sinon nos produits ne se vendent pas. Puis aussi le soucis d’etre entre deux pays je ne peux pas produire pendant mes absences.

 

6.     Ou es tu en ce moment ? hijra ? entre deux pays pour des raisons médicales et aussi pour travailler.

 

7.     Quelles difficultés as-tu rencontrées lors de la création de ce projet ? fixer mes prix, car j’ai du m’aligner au début aux prix en vigueur chez les sœurs, le problème j’utilise des matières plus couteuses et plus travaillées, mais les potentiels clients ne sont pas pointilleux sur ce genre de critère. Maintenant j’ai augmenté mes prix pour m’y retrouver et el hamduliLLAH certaines de mes collègues ont fait de même.

 

8.     Quels conseils donnerais tu à ceux et celles qui voudrait se lancer ? Avant toute chose de ne  pas se brader, et de ne pas baisser les bras aux moindre obstacles, et se dire que cela fait partie du « jeu »

 

9.     Comment as-tu l’idée de lancer ton concept de poupée islamique? l’idée s’est faite sur le temps, il fallait que je travail pour avoir de quoi vivre comme tout le monde, alors j’ai décidé de faire quelque chose, je suis habile de mes mains j’aime la couture, les enfants, et petit à petit j’en suis arrivé là. Dans le fait main ce qui est super intéressant c’est que le tour de main s’améliore avec le temps, ce qui nous fait évoluer et donc notre projet évolue avec.

 

10.  Si tu peux nous en dire plus sur ton activité, à qui s’adresse t’il ? Quelle est ton but recherché à travers ta societe ?

Je confectionne des doudous avec attache tétine, anneau de dentition, ou simple doudous waldorf ou non, des poupées simple ou waldorf. Mon activité s’adresse aux parents ou toutes personnes désirant faire un cadeaux unique à son enfant. (de 0 à 8 ans)

 Mon but est quand bien même comme tout travail, avoir mon rizq mais aussi que mes créations intéressent les enfants, me dire qu’une de mes créations va accompagner un bébé durant toute son évolution me touche, me fait énormément plaisir, c’est une satisfaction. Le fait main est une qualité noble dans notre religion. J’en suis d’autant plus fière.

 

Ainsi s’achève l’interviews de selma de mylittlemoon 

Pour voir ses créations clique ici 

Si tu n’as toujours pas d’idées de business clique ici  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.